En long, en large et…en travers!

En avril je célèbrerai mes 32 ans…d’amodiation à Port-Leucate et jamais je n’aurais imaginé pareille dégradation du climat local, en aussi peu de temps. C’est propre à la Méditerranée me direz-vous! Mais je crois plutôt que la nouvelle « équipe » plombe cette ambiance que nous aimions tous.

Quand avec Claude, Jean-Claude et Alain, nous avons décidé de relancer l’APPL (pour le moins somnolente à l’époque) nous dénoncions déjà des investissements pharaoniques et une vision de Port-Leucate surréaliste. Or des « fuites » concernant un plan – inouï – sont à cet égard confondantes. Je cite:  » Désormais, les images de références sont Beverly Hills, Miami, Sidney(…) « . On croit rêver!

Nous recevons un nombre incalculable d’appels et de mails depuis le début de l’année. Beaucoup ne font pas partie de l’APPL mais ils s’inquiètent à juste titre car  » l’histoire des largeurs  » ne passe pas mieux que  » l’histoire des longueurs  » de l’an passé.

Il y a cependant une constante, le préposé au remesurage est toujours le même. C’est toujours lui qui nous relance inlassablement. Il le fait d’ailleurs très bien, avec un grand détachement et beaucoup d’objectivité. Et pour cause : il a un bateau et ne paierait pas sa place au port…

Notre vice-présidente a entrepris une étude intéressante sur cette nouvelle grille. A l’évidence beaucoup de bateaux sont concernés et – anciens ou pas – jamais les gros! Dans le même esprit, la contribution environnementale (?) frappe tout ce qui flotte (ou pas) sans discernement et donc injustement . Pour les plus petits bateaux la note est scandaleusement salée. La démarche est maladroite beaucoup de propriétaires étant inscrits sur les listes électorales et pas seulement sur celles du CLUPP.

Tout ceci fait partie de ce que nous avons refusé de cautionner lors de ce conseil portuaire » bidon » et nous lui avons d’ailleurs donné les prolongements juridiques qui s’imposaient. Aujourd’hui l’affaire suit son cours.

Alain et Claude vont se pencher – poste par poste – sur ces augmentations diverses et variées : manutentions, stationnement sur ber, gardiennage et j’en passe. Ils demanderont également l’accès aux comptes de la régie. C’est un droit mais d’ores et déjà il est clair que la section recettes a le vent en poupe. Nous ne voulons plus entendre parler des dépenses : somptuaires, inconséquentes, irréalistes et toujours décidées sans la moindre concertation. A mon sens, les responsables doivent aujourd’hui prendre la mesure de leurs erreurs plutôt que nous faire payer les conséquences de leur gestion audacieuse, voire hasardeuse.

Dès 2009 pourtant ils savaient tout de la baisse conjoncturelle des ventes de bateaux. Et, pour ne prendre que l’exemple du bassin central, sachez qu’à cette époque, je cite encore : « l’objectif est de dédier ce bassin aux unités de 40 pieds qui représentent la tendance du marché de la plaisance des prochaines années.(…) Cette démarche représente l’avantage de de créer une richesse et de transformer l’image de la station ».

En fin de compte(s) – si j’ose dire – on se rassure en imaginant que dans d’autres ports de plaisance, cette manne financière peut générer des emplois et non des moindres : 170 000 euros annuels pour un directeur de station et/ou 100 000 euros annuels pour un directeur de port. Revenus du même ordre que ceux du directeur du Port Autonome de Marseille. Tout ceci naturellemnent ponctionné sur les comptes de ces malheureuses régies.

Enfin, et c’est encore une preuve que nous avons affaire à d’immenses professionnels de la mer, si la bouée de chenal tribord à l’entrée du port est bien en place, elle est toujours aussi imperceptible de nuit. Je crois bien que cette plaisanterie va bientôt fêter ses deux années d’existence…Tout comme le banc de sable qui va avec!

Gilles VAGUENEZ

Président de l’APPL

Ce contenu a été publié dans Actu de l'association. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à En long, en large et…en travers!

  1. LAPARRE J-Claude dit :

    C’est une lapalissade de dire que plus nombreux nous seront à l’APPL, plus grande sera notre force… aussi ne faudrait-il pas relancer une campagne d’adhésions ?….chaque adhérent actuel ramenant un nouvel adhérent….on double…utopie ? ou voir tout autre moyen…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *