Le point de vue d’un plaisancier venu d’ailleurs…

Bonjour
Je reviens vers vous pour donner un peu de nouvelles.
Effectivement, à priori, Port Leucate, c’est un peu le bazar.
Sur vos (tes ?) conseils, le chantier (très sympa) ne peut pas accueillir le bateau pour cause de manque de bers. Ils m’ont donc conseillé de me renseigner à la capitainerie.
Auprès de la capitainerie : on peut faire des travaux sur la cale technique du port mais pas au-delà de 7 jours et c’est payant après 5 jours pour les usagers du port et payant dès le premier jour pour un de passage.
Au de-là de ce temps, il faut s’adresser à un chantier.
Les frais de sortie de l’eau : 210 euros.
Pour donner un peu de l’eau au moulin des mécontents parmi les usagers du port Leucate.
Au Cap d’Agde, la sortie ou la mise à l’eau, c’est 180 euros.
La capitainerie et les chantiers semblent collaborer pleinement puisque que les chantiers utilisent les services de la grue de la capitainerie pour tout ce qui est matage ou dématage.
Le bateau peut être mis au sec dans un chantier pour 200 euros par mois
Au cas ou le chantier ne pourrait pas accueillir tout de suite, le bateau peut rester quelques jours à l’eau sur une place réservée à cet usage.
Les choses semblant vraiment beaucoup plus simples, moins onereuses et surtout plus cordiales (je parle de la capitainerie), je vais revenir au plan A, c’est à dire le Cap d’agde.
J’ai pu avoir les cotes pour étai et genois et j’ai pu faire l’acquisition d’une occasion.
Merci pour tous les conseils. J’en aurai certainement d’autres à quémander.
Au fait, est-ce que vous avez mis un étai largable sur votre voilier ?
Si oui, j’aurai déjà des renseignements à demander ou cela pourra se discuter sur place au mois d’avril.
Merci encore

Ph.

Ce contenu a été publié dans Actu de l'association. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *