Mettre à disposition nos emplacements libérés temporairement : oui, mais!

Voici le témoignage édifiant d’un adhérent de l’APPL:

« Le phénomène n’est pas nouveau.

Une antarès Série 9 a occupé ma place durant un mois (ou plus?) lors de mon absence de Leucate en Mai et Juin 2010.

Bien qu’ayant prévenu oralement l’accueil de la capitainerie de mon absence, je n’ai constaté aucune application du règlement prévoyant un remboursement en cas d’occupation par un tiers.
Remarque faite, par écrit à l’agent responsable du port, celui- ci m’a répondu que personnellement il n’avait aucun document signalant mon absence et qu’en conséquence il ne pouvait pas savoir l’usage qui était fait de ma place. Autrement dit « circulez, rien à voir »!.
Je trouve inquiétant que l’Administration du port ignore les devoirs dus par un prestataire de service à sa clientèle et de plus qu’elle ne maitrise pas les mouvements qui s’opèrent dans son lieu de gestion! A priori , les responsables n’en ont pas conscience pour m’écrire une telle réponse. »

Ce contenu a été publié dans Actu de l'association. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *