Images tagged "la-marque-de-chenal-tribord-est-toujours-la-avec-le-haut-fond-qui-va-avec"

0 réponse à Images tagged "la-marque-de-chenal-tribord-est-toujours-la-avec-le-haut-fond-qui-va-avec"

  1. LAPARRE J-Claude dit :

    C’est une lapalissade de dire que plus nombreux nous seront à l’APPL, plus grande sera notre force… aussi ne faudrait-il pas relancer une campagne d’adhésions ?….chaque adhérent actuel ramenant un nouvel adhérent….on double…utopie ? ou voir tout autre moyen…

  2. FERRY Alain dit :

    Bonjour,Je suis furieux, de retour d’Espagne j’ai voulu m’arrêter à port Leucate pour passer la nuit. Bien mal m’en a pris. A peine passé la bouée verte signalant le rétrécissement de la passe je me suis ensablé 5 mètres plus loin alors que j’avais laissé la marque à 1,50 M SUR MON TRIBORD.A ce moment mon sondeur indiquait 1,10m alors que j’ai un TE de 1,80m.Ne pouvant me dégager seul c’est la SNSM qui est venue me remorquer pour la modique somme de 285 euros. Pour me rassurer ces braves gens m’ont laissé entendre que ce cas était très fréquent et que j’étais le 2eme de la journée.J’ai vu plus tard à la capitainerie un plan honteusement faux sur l’ensablement de cette passe.Je cherche à recueillir des informations afin de monter un dossier, n’hesitez pas à me communiquer toutes les infos ou témoignages en votre possession;CordialementFERRY Alain

  3. Vavy dit :

    Durant l’été 2010, un voilier a commencé à brûler sur le quai N° 2. J’ai, avec un autre plaisancier, contenu et fini par étouffer l’incendie et appelé les pompiers. Après cinq « contres appels » (2 du CODIS et 3 des pompiers de LEUCATE qui ignoraient où se trouve le quai N° 2) les secours sont arrivés plus de 30 minutes après le premier appel. Et les très jeunes pompiers sur les lieux m’ont demandé ce qu’il fallait faire, en l’absence « d’anciens » pour les guider. Le bateau a été sauvé grâce à notre intervention et seul le coffre contenant la nourrice à essence (qui avait commencé à fondre) a été noirci. Je propose que nous nous cotisions pour offrir aux pompiers un plan du port avec les numéros des pontons. Sans la solidarité entre plaisanciers, et la « chance » que l’incendie se déclare en plein jour, le bateau aurait été détruit, et probablement d’autres autour, le temps que les pompiers interviennent.